Chez beaucoup d’enfants, l’idée même d’apprendre dans le cadre scolaire est source de stress. Ils ont alors plusieurs types d’attitudes qui peuvent se retrouver en classe ou à la maison au moment des devoirs.

 

  • le blocage : l’enfant se replie sur lui-même, fait semblant de se mettre au travail, il n’est plus à l’écoute, boude, semble ailleurs, s’intéresse soudainement au vol d’une mouche.
  • la tentative de détournement : il commence à parler de son jeu préféré, remarque que son camarade à côté de lui n’a pas le bon stylo.
  • la colère : il se met en colère ou bien il provoque une situation qui mettra l’adulte en colère (ils sont souvent très habiles pour cela).
  • la désinvolture : on lui demande d’écrire ? de répondre à des questions ? de calculer ? Il fait ce qu’on lui demande sans aucunement réfléchir : il donne l’impression de s’être mis au travail et de n’avoir rien compris alors qu’en réalité, il s’est tellement peu engagé dans la tâche qu’il a fait n’importe quoi … ce peu d’engagement lui permet une totale indifférence au moment de la correction, de l’intervention de l’adulte. C’est sa manière de se protéger.

 

Ces attitudes sont fréquentes et sont provoquées par le manque de confiance en soi, la peur de rater, une image parfois très mauvaise que l’enfant-élève peut avoir de lui. Elles sont souvent très déstabilisantes pour les parents, qui s’interrogent alors avec inquiétude « A-t-il les capacités de compréhension ? » « Est-il fainéant ? » « L’enseignant est-il en cause ? »

 

Il est possible de désamorcer ces situations de blocage et d’incompréhension par un dialogue avec l’enfant, par une prise de contact avec l’enseignant pour savoir si ces situations se reproduisent en classe.

 

Au fil du temps et de la répétition régulière, voire quasi quotidienne de ces situations, les sensations de stress pour la famille au moment des devoirs devient très compliquées. Un bon moyen d’un remédier est de faire intervenir un tiers, afin de dédramatiser la situation, de remettre de la sérénité dans la famille, de permettre à chacun de vivre la scolarité de l’enfant positivement. C’est un des services proposés par PhiloScol.

Si régulièrement, le moment des devoirs ressemble à ça https://www.youtube.com/watch?v=i_KP1NuRj9w pour vous, ou bien est mal vécu par vos enfants, nous vous proposons des solutions …